Développement personnel

Le lâcher prise en 5 règles

Le Paris de Rim - Le Lâcher prise en 5 règles

S’il y a bien un point sur lequel je voulais travailler pour arriver à une certaine forme de bien-être et de paix avec moi-même, c’est certainement le « lâcher prise ». Étant obsédée par la perfection, pouvoir lâcher prise est un exercice très difficile pour moi bien que je sois consciente de toutes les améliorations qui peuvent être apportées à ma vie si j’arrive à le faire. J’ai donc décidé de m’y mettre et je partage avec vous cinq phrases que je me répète souvent et qui m’aident à mettre de côté tout ce qui m’empêche d’avancer sereinement vers mes objectifs.

Je ne peux pas tout contrôler

Le lâcher prise est lié au fait de vouloir tout contrôler. Mais est-ce que tout dépend de nous ? L’être humain peut-il tout contrôler ? A-t-on besoin de tout comprendre ou d’avoir toujours raison ? La réponse est non. Dès qu’on se fait à l’idée qu’on n’est pas maitre de tout et qu’il faut se laisser aller et accepter une certaine forme de détachement, on est sur la bonne voie. Mais attention, cela ne veut pas dire baisser les bras ou encore fuir. Il s’agit plutôt de renoncer au contrôle.

Oui au changement

Lâcher prise, c’est accepter le changement et ne pas camper sur ses positions. Nous sommes vite perturbés dès qu’un élément nouveau entre dans notre vie ou vient bouleverser notre quotidien et nos habitudes. On a donc tendance à faire un blocage, à ne pas accepter ce changement et à tout faire pour qu’il soit en adéquation avec nos habitudes. Peut-être qu’il faudrait appréhender les nouveautés autrement, les accueillir à bras ouverts et en tirer le positif.

J’ai mes limites

Je ne sais pas pour vous mais j’ai tendance à être souvent très difficile avec moi-même et à pointer mes lacunes et mes faiblesses en oubliant que j’ai aussi des qualités qui font de moi une personne unique. On est aussi nombreux à ne pas s’autoriser les échecs et les erreurs de parcours, ce qui nous empêche d’avancer d’une manière sereine vers ce qu’on veut réaliser. Je ne vous apprends rien en vous disant que l’être humain n’est pas parfait et qu’on a tous nos limites. Et si le meilleur moyen était de s’écouter, de prendre de recul sans pour autant mal se juger et détruire sa confiance en soi ?

Je fais confiance aux autres

Lâcher prise, c’est être indulgent avec soi-même mais aussi avec les autres. Accepter d’avancer à plusieurs est un pas. Faire confiance aux autres est un pas encore plus grand. Comme on a tous des points faibles et des points forts divers et variés, s’unir et se faire confiance permet d’équilibrer la balance et de s’enrichir mutuellement. A noter que lâcher prise dans ce sens permet également de sortir d’une certaine forme de solitude dans laquelle on baigne quand on décide d’être le seul maître à bord du navire.

J’arrête avec la perfection

Lâcher prise signifie accepter l’imperfection et dans un monde de plus en plus artificiel et axé sur l’image et l’apparence, cela devient difficile. On s’obstine à chercher la perfection partout (dans notre manière de faire/d’être) mais est-ce obligatoire que tout soit impeccable ? Combien de temps et d’énergie perde-t-on à construire cet idéal ? Et d’ailleurs, la notion de perfection et d’idéal est subjective. Ce qui est parfait pour moi ne l’est certainement pas pour les autres et vice-versa.

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour lâcher prise ?

 

Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest !

Le Paris de Rim - Le Lâcher prise en 5 règles

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.